Prises de température dans les quartiers de la ville :

Ceux qui aiment les fleurs ont un cœur ressemblant à un cœur. Marcel Proust

La température à l’Est repose sur une certaine inquiétude. Les anciens se souviennent du temps où les dix huit établissements de laine et de métal, les avaient fait venir de leurs chers déserts. Ca avait été difficile de quitter la terre des ancêtres, le mépris des métropolitains était terrible ! Mais, le travail ne manquait pas pour les extra-muros de 5 à 18 heures. Il fallait trimer aux machines dans un bruit assourdissant. Mais ils gagnaient leur vie. Leurs vies loin des couchers du Soleil sur les dunes de leurs jeux d’enfants ! Puis le pays leur trouvait une épouse. En 1973, avec la loi sur le regroupement familial, les immigrés algériens et marocains ont fait venir leur épouse en France. Comme le font tous les émigrés français quand ils vont habiter dans un pays étrangers ! (Les français d’Amérique, d’Asie et d’Afrique). Les anciens parlent avec nostalgie, du temps où les blancs, beurs et black tapaient le carton à la sortie des usines. Usine de Trocmé au Chiquitos. Café situé à l’angle de la rue de Mulhouse et celle de Quentin Barré. Rues construites pour relier les usines à la ville de Saint-Quentin. Tout le monde s’appréciait et s’entraider sans soucis de la couleur de peau ou d’opinion religieuse. Seule comptait d’être au parti communiste ou d’être affiliés à un syndicat de travailleur. Les hommes parlaient des femmes avec leurs hauts talons. Les femmes troquaient leurs vêtements traditionnels, contre les jupes et les corsages ! Qu’elles étaient belles nos femmes l’été avec leur jambes nues et leur gorge magnifique ! On parlait des études de nos enfants nés français ! Puis en 1980 les vêtements baissaient encore en haut faisant apparaître le creux des seins. Ils remontaient en bas, découvrant les cuisses ! Les anus valgus faisaient leur apparition avec les podologues ! Une bonne chose chez l’humain est toujours accompagnée de sa connerie : les femmes qui se libéraient restées ainsi esclave des modes inventées par les hommes ! Pourquoi une connerie ? Parce que les talons aiguilles inventés par un macho, détruit les orteils et provoque des douleurs dorsales. Les féministes de l’époque validaient cette “révolutions des mœurs” au prix de quelques douleurs, pendant que la nécessité de souffrir pour accoucher disparaissait ! Le “ tu accoucheras dans la douleur” avait vécu avec la péridurale ! 

Les petits fils des immigrés d’Afrique du Nord, français sans aucun souvenir de leurs racines, des quartiers de l’Est sont en colère. Mais pourquoi ne pas les laisser vivre tranquille. “Nous sommes dans la rue, Monsieur, pour prier, parce que les Mosquées sont bondées tout simplement. Ce n’est pas par provocation, comme l’écrivent les journaleux intra-muros ! Vraiment le Courrier picard et l’ancien Aisne nouvelles ne comprennent rien à nos aspirations de paix !”. C’est vrai qu’à part les mauvaises nouvelles, les crimes et les violences dans le monde, ces deux journaux (qui ont le même contenu) ne parlent que très rarement des bonnes choses qui se passent à Saint-Quentin ! Et pourtant il se passe pleins de choses très humaines ! Pourquoi ne pas équilibrer ? Pour résoudre le problème de la surpopulation des Mosquées, il suffirait de récupérer quelques friches industrielles ! Quant les racistes “qui ne le sont pas mais quand même les arabes ne sont pas comme nous !” refusent une nouvelle mosquée en France, savent t’ils que les trois églises abrahamiques ont une densité par lieu de culte, fort différente. J’en suis convaincu ! Le nombre de fidèles par lieu de culte est démonstratif d’une politique fort différente selon que l’on est Juifs, Musulmans ou Catholiques !

C’est étrange, en rejoignant le centre ville, au Golden, les groupes de femmes sont par trois individus ! Comme hier lors de la fêtes d’Halloween ! La température du centre est plus stable et basse. Comme si les “bobos” étaient endormis ! Peu de monde dans les rues, tous fêtent leurs chers disparus en famille devant leur boite à conneries qui lavent leur cerveau encore plus blanc ! Engoncés dans les divans, buvant du champagne ! Bref les “bobos” bloblotent entre eux. Ils intra-muros sont toujours les mêmes depuis qu’Auguste a construit la ville ! Avec la chute du Soleil, les couples et les trios arrivent à mon deuxième bureau. Une jeune blonde aux yeux verts bien couverte (hiver oblige) et deux mecs entrent. Un jeune couple les suit. Lui, barbu, bien propre, chemise à carreau, jean et baskets bleus. Elle, brune, maquillée, cheveux longs, de beaux yeux qui pétillent, chemise country à bandes claires, jupe mi cuisse, bas noires et bottes Sky. Le bras tatoué d’une longue plume pour lui. Ecrivain peut-être ? Elle un tatouage en forme d’oiseau sur les reins et un autre autour du nombril ! Je me fais la réflexion qu’elle doit avoir froid de dévoiler ainsi sa ceinture de chair bronzée ! Pas gentil de ma part de plaisanter les jeunes bobos de seins cul, mais c’est divertissant ! Elle le regarde lèvres serrées, elle tourne son regard vers moi et me sourie : elle est belle comme une “Crow boys” ! Elle se retourne vers lui et ferme son visage. Sourire sur ses dents blanches, il sort son mobile et le consulte, alors que la charmante créature semble se faire chier. Pathétique ce type ! Il sort avec une magnifique femme et ne lui prend pas les mains pour la dévorer des yeux ! J’ai envie de lui dire des mots doux. Je lui dit au revoir alors qu’elle porte en souriant un regard vers ce barbu qui va sortir du Golden. Je compatis à sa tristesse en lui souriant. 

La température au Nord, chez les ouvriers et chez les chômeurs ne pourra pas être prise. Les trous du cul sont tous au chaud, cause tous les cafés sont fermés ! Décidément la ville n’est pas égalitaire pour s’humecter le gossier et dialoguer. Personne n’a évoqué le débat mémorable PS – UMP – FN du 21 octobre 2015. Je rentre pour dialoguer avec la belle française encore en Irlande. Que cette soirée, vous soit douce et que le diable vous patafiole (ne vous embête pas).

moi tarzan aimer jane et avoir idée sous mes cheveux ! Moi, Tarzan, aimer Jane !

Posted in Uncategorized | Leave a comment

Grève des marchandises ! À partir du 01-01-15

À partir du 1er janvier 2015 est décrété par tous les citoyens responsables de cette planète, une grève générale de la consommation pour une durée illimitée !

Révolution pacifique – changement de civilisation – et c’est pas triste !

Nous sommes gavés de marchandises, nous n’en pouvons plus, notre planète n’en peut plus. Que faire, sinon prendre le mal par la racine. Nous sommes des millions sur cette planète, en particulier en Occident, à avoir compris la violence et l’absurdité du système capitalisme fondé sur une prétendue rareté de la marchandise liée à une consommation effrénée, les deux savamment entretenues par ceux qui détiennent le moyen d’échange (la monnaie). Le profit des 1 % les plus riches compte plus que la survie des 99 %. Stoppons la civilisation de la marchandise.

Alors voici une stratégie efficace: jusqu’au 31 décembre de cette année, achetons ce qui nous est utile et nous fait plaisir mais ne nous rend pas heureux ! Alors autant le laisser au magasin !! Pour ce qui nous est utile, c’est à voir si cela l’est vraiment. Dans le magasin et devant chaque objet convoité, posons-nous les questions suivantes: en ai-je vraiment besoin, vais-je le garder, ne vais-je pas le regretter, ne puis-je l’emprunter à quelqu’un, ne puis-je faire autrement ? Et surtout, renonçons au crédit ! Et à partir du 1er janvier 2015, n’achetons que l’indispensable, sachons libérer nos envies des publicités pernicieuses ! Nous verrons alors les marchands du temple se ronger les ongles, bientôt suivis par les « économistes », les politiciens et les banquiers. Au lieu de rivaliser, nous recommencerons alors à rire et à fraterniser.

Depuis la crise de 2008, le mouvement Occupy Wall Street et celui des Indignés démontrent que des millions de citoyens ont pris conscience que le capitalisme ça suffit ! – la production-consommation, autrement dit le boulot-métro-dodo tant décrié en mai 68, n’est en aucune manière la finalité de la vie. « We are the 99% » à penser que la finalité de l’humanité n’est pas de produire, de consommer et de comparer les prix dans une économie de marché mondialisée. Il va nous falloir choisir entre la survie d’un système absurde et violent qui fait du profit sa seule finalité et la vie de notre humanité sur la seule planète dont nous disposons. A quoi bon assurer la survie d’un système pour le bénéfice de 0,01% de la population au détriment de la vie des peuples, les 99% ? D’autant que le productivisme de tous et la ripaille de la minorité conduisent l’ensemble de l’humanité à une catastrophe dont nous commençons à entrevoir l’ampleur.

Nous disposons aujourd’hui de techniques qu’aucun de nos ancêtres n’auraient osé rêver, pourtant nous détruisons notre patrimoine naturel. « Liberté, Egalité et Fraternité », inscrits au fronton de nos mairies nous transmettent l’héritage des révolutions de 1789, de 1848 et de 1871, jusqu’aux luttes sociales du 20e siècle, concrétisées par le Conseil National de la Résistance – parmi les mesures appliquées à la Libération, citons la nationalisation de l’énergie, des assurances et des banques, ainsi que l’instauration des services publics – sont notre fierté de français-e, d’hommes et de femmes libres que nous pouvons transmettre au delà de nos frontières.

Nous considérons que la seule politique digne à mener est la lutte contre le pouvoir financier, que le reste n’est que de la poudre aux yeux et que les hommes politiques qui ne remettent pas fondamentalement en cause ce pouvoir occulte, sont soit achetés, soit menacés, soit idiots. Refusons le pouvoir mafieux des banksters, refusons ces hommes politiques qui s’y soumettent, nos débats riches de nos différences seront nos armes contre cette oligarchie transnationale qui veut imposer l’idée d’une dictature financière mondialisée. La non-violence, la vérité, l’imagination nous libèrera de l’esclavage des maîtres de la finance. Notre conscience de citoyens, doublée de notre créativité, est notre véritable richesse.

Nous refusons de travailler dans toute entreprise néfaste car c’est une atteinte à l’humanité. Valider une entreprise sur la seule satisfaction des profits envers ses propriétaires au lieu de valider son utilité sociale pour tous est un déni de ce qu’est l’entreprise : une action collective de production bénéfique à l’ensemble de la population. Nous refusons d’acheter et d’être berné par une presse aux ordres du pouvoir financier, c’est une atteinte à notre intelligence. Nous refusons d’alimenter les profits du marketing décorés de mensonges.

Nous refusons tout discours médiatique qui affirme une nécessité de l’austérité et de la croissance pour sortir d’une crise justifiée que par l’excès des profits et des disparités sociales. Nous rejetons le bonheur artificiel vendu par la télévision – le bonheur n’est pas dans la consommation, il ne peut être ni artificiel ni vendu, il est dans la joie de vivre dans un monde serein et beau. Nous refusons de nous soumettre au maître sournois mais bien réel qu’est le « système monétaire de Réserves Fractionnaires » ou, autrement dit, à la manipulation par la monnaie « dette » émise par les banques. Nous refusons de voter pour tout candidat aux élections nationales – législatives et présidentielles – qui n’aborderait pas le problème monétaire avec franchise et qui ne proposerait pas dans son programme de nationaliser les banques afin que l’argent devienne la propriété des peuples et non pas d’une infime minorité cachée (FEDgroupe Bilderberg). Arrêtons d’emprunter aux banques, aidons nous les uns les autres et retirons le maximum de nos comptes jusqu’à la réappropriation par l’État français de la capacité de contrôler à 100% l’émission monétaire sur le territoire national. Nous refusons de servir cette oligarchie dans la soumission à un salariat et de nous battre tous contre tous pour être des esclaves-salariés.

Nous en avons assez d’être considérés par l’oligarchie – banquiers, technocrates et politiques – comme du bétail et des abrutis, c’est pourquoi, à partir d’aujourd’hui, nous ne demandons plus, nous ne réclamons plus, nous ne crions plus, nous ne revendiquons plus, mais « nous EXIGEONS » ! Nous EXIGEONS que la monnaie soit dorénavant émise par la nation et non plus par les banques privées. Nous EXIGEONS un dividende sur la richesse nationale – un dividende citoyen. Nous EXIGEONS que les transports en communs en agglomération soient gratuits. Nous EXIGEONS une réhabilitation de tous les services publics livrés à la prédation financière. Nous EXIGEONS en impérieuse priorité un moratoire sur le commerce de l’armement. Nous EXIGEONS qu’il n’y ait plus de revendication de la colère le poing levé, mais que nous fassions « TOUS » la fête en clamant nos EXIGENCES en riant, en dansant et en chantant devant tous les palais présidentiels et les hauts commissariats de la planète ; et que nous refusons systématiquement de participer à tout conflit, à toute guerre conçue, développée, organisée, entretenue, imposée par nos politiques, nos banksters et leurs médias !

En totale priorité nous EXIGEONS que le travail – mot ayant pour origine torture – devienne partout et pour chaque intervenant une récréation, un plaisir, un moment privilégié et agréable pour tous, sans condition. Dans des environnements et des conditions valorisants de confort, de sécurité, sans rendement intempestif, sans compétition, sans pression morale, physique ou psychologique. Nos métiers doivent être une richesse, une source d’épanouissement professionnel et non un « job » pour survivre. Les métiers les plus durs doivent bénéficier de la meilleure reconnaissance financière. Il ne doit y avoir aucune pression sur nos métiers que la recherche de l’utilité sociale et chacun doit pouvoir apprendre tout au long de sa vie sans condition. Et pourquoi ne pas remplacer définitivement ce mot travail, ne pas désormais effacer ce mot dégradant de notre vocabulaire à tout jamais en le remplaçant par « activité professionnelle ».

Consommons moins et que des produits sains et fabriqués sainement. Boycottons les produits des multinationales. Informons-nous de la réalité et de la vérité sur notre société et faisons le savoir à nos amis et à notre entourage. Nous proposons de vivre autrement et de développer plus de liens avec nos voisins, nos collègues et nos concitoyens. Par leur propagande « Les Nouveaux Chiens de garde » s’efforcent de nous inculquer que le monde déteste le changement, c’est pourtant la seule chose qui lui a permis de progresser ! Ils dictent le discours « crédible » et nous manipulent pour nous faire croire qu’il n’y a pas d’alternative au capitalisme. Heureusement le Net est une bonne alternative à l’ostracisme que pratiquent les médias dominants envers tous les discours subversifs. Le point de basculement est à environ 10% d’une population donnée, donc si 10% de la population s’accrochait à une idée ancrée, cette idée serait reprise par la majorité de ladite population. Partout sur Terre des millions d’humains font la « révolution » pour préparer le monde de demain. Ce nouveau monde sera basé sur la vérité et la non-violence. La lutte politique de Gandhi est l’exemple par excellence comme quoi la non-violence active est la forme la plus subversive et la plus efficace de contestation et de transformation. Non-violence & Force de la vérité – Ahimsa et Satyagraha – sont les maîtres mots du combat politique de Gandhi et à plus ou moins long terme c’est une stratégie gagnante. La non-participation à la société de consommation – une limitation au nécessaire – et le refus de tout travail néfaste sont les deux jambes pour aller vers une nouvelle civilisation.

L’heure n’est plus à la démonstration que l’idéologie dominante, le néolibéralisme, le capitalisme, est un système fondamentalement nocif pour l’humanité et notre environnement. Le temps du soulèvement des hommes résolus et pacifiques est arrivé. Nous y sommes presque, alors ne lâchons rien ! Français-e, informez-vous, réveillez-vous et faites passer le message, nous sommes des millions ! Les puissants sont apeurés et ils ne réussissent à se maintenir au pouvoir uniquement parce que nous sommes à genoux. Alors, levons-nous et à partir du 1er janvier 2015, un seul « mot d’ordre » : Grève des marchandises !

Le monde change, informez-vous !

Texte collectif et anonyme à faire circuler, à envoyer par e-mail, à poster sur le net, à photocopier et à distribuer. Vous êtes d’accord sur le fond, mais ce texte ne vous satisfait pas tout à fait, alors ajoutez ou enlevez des mots, des phrases à votre guise, réécrivez-le ! De toute façon, vous ferez bien comme vous voudrez 😉 Texte à traduire et à adapter dans toutes les langues en fonction des cultures et du contexte politique de chaque pays.

 thD5837Y2P thDD5AEQJ7 thH2S5N5RW thNLFD9307  thAZY0LI9J

 

MERCI pour votre engagement à mes côtés, Xavier Renou des Désobéissants de France.

Posted in Uncategorized | Leave a comment

Chantons l’hymne de la Terre (musique de l’ancienne Marseillaise) 1er mai 2050

Pour tous les enfants de la terre

Chantons amour et liberté. Contre toutes les haines et les guerres L’étendard d’espoir est levé L’étendard de justice et de paix. Rassemblons nos forces, notre courage Pour vaincre la misère et la peur Que règnent au fond de nos cœurs L’amitié la joie et le partage. La flamme qui nous éclaire, Traverse les frontières Partons, partons, amis, solidaires Marchons vers la lumière. Graeme Allwright, Sylvie Dien Texte libre de droit, offert par les auteurs, à distribuer sans modération

Posted in Uncategorized | Leave a comment

Pétition Stop à l’étouffement des Paysans ! (NEF suite)

Posted in Uncategorized | Leave a comment

Communiqué de la NEF

 

Lien en Pays d’OC : le lien pour participer à  bâtir la coopération prospective  dans un monde en crises et en danger permanent

1601458_1427104244192546_1070290696_n

L’évolution fataliste de l’espèce humaine? Le vieillissement des centrales nucléaires cliquer ici Le nucléaire près de chez vous cliquer ici

Lancement de la campagne POUR une Banque Ethique en France

homepage-img

Communiqué de la  NEF

Cher(e)s ami(e)s,

Le moment que nous attendons depuis des années est arrivé. La Nef est en passe de devenir la 1ère banque éthique en France. Pour y parvenir, nous avons besoin de vous.

COMMENT LA NEF PEUT-ELLE DEVENIR UNE BANQUE ?

Dans le cadre de l’évolution de la réglementation européenne sur les établissements financiers, la Nef serait en capacité d’effectuer tous types d’opérations bancaires depuis le 1er janvier 2014, le premier des obstacles à lever aujourd’hui pour aller dans ce sens sont ses statuts qui l’en empêchent et qu’il nous faut donc modifier.

Pour cela nous organisons une Assemblée Générale Extraordinaire (AGE) pour que les sociétaires valident la modification de ses statuts.

OBJECTIF : minimum 10 000 sociétaires de la Nef doivent VOTER entre le 22 avril et le 20 mai 2014, dans le cadre de son AGE.

COMMENT AGIR ?

Si vous êtes déjà sociétaires :

– diffusez le message www.pourunebanqueethique.com autour de vous pour alerter un maximum de sociétaires,

– encouragez tous ceux qui veulent changer la banque, à devenir sociétaire avant le 1er mai et à voter.

Si vous n’êtes pas sociétaire :

– devenez sociétaire dès aujourd’hui. Pour en savoir plus cliquez ici

Vous pourrez ainsi voter à partir du 22 avril 2014.

Ensemble, nous avons le pouvoir de construire une autre banque !

Chaleureusement,

Toute l’équipe de la Nef

Lien en Pays d’OC propose par l’éthique et l’équitable une marche vers la triarticulation sociale

En marche par l'éthique et l'équitable  vers la triarticulation sociale cliquer ici

(Cliquer ici pour agrandir)

En ces temps profondément perturbés , il est bon de réentendre la voix de celui qui nous a récemment quitté en nous laissant ces mots : Indignez vous ! Pour entendre ou réententendre Stéphane Hessel émission radio ici et nous donner du coeur à l’ouvrage. 

Ensemble, construisons un monde meilleur en relevant le défi climatique

L’appauvrissement du travail lié à la culture du vivant et le manque de conscience et de participation politique, ont des conséquences sur les modes d’agriculture beaucoup trop intensives. Destruction des sols, exploitation abusive des ressources naturelles, grands projets de bétonnage….entraînent la perturbation climatique, d’un côté des régions connaissent la sécheresse alors que d’autres sont inondées.La famine dans les pays dit pauvres et l’insécurité alimentaire ‘ dans les pays dit riches sont les conséquences de ces méthodes “contre le vivant”.

1380719_520751508008449_1406571320_nouraganinond

  photo de Objecteur de Croissance Auvergne.

Les changements climatiques dureront des siècles

La bonne politique pour nos territoires est d’adapter de nouvelles institutions de réflexion  pour gérer cette  tendance, la mise en Oeuvre d’actions qui nous concernent tous,…

Pourquoi le climat change-t-il?

Intégrer les enjeux du Développement Durable ( Cycles des Hautes Etudes du Développement Durable en Midi-Pyrénées) lire la suite

Quel climat pour demain? Le scénario catastrophe se confirme cliquer ici

Les biens communs un outil politique pour repenser notre rapport à la technologie

La révolution internet : distribuée ou centralisée ? Les données en biens communs. cliquer ici

Dans un monde en transition, et pour permettre aux acteurs associatifs de participer pleinement à sa transformation, la Fonda anime une démarche de prospective participative : « Faire ensemble 2020 ».

Créé à partir d’une infographie réalisée par Martin Wolf, le mini-site Internet « Faire ensemble 2020 » permet de naviguer dans la cartographie des tendances et d’explorer les trois courants qu’elles constituent : fragmentation, fluidité et empathie.

arton865cliquer ici

Création du groupe Linkedin WEBASSOC.fr : mise en relations entre experts du web et associations humanitaires qui recherchent des compétences digitales. cliquer ici

Rejoignez le groupe WEBASSOC sur facebook ici

Formations collectives pour apprendre à créer son site WEB

Nous sommes spécialisés dans les applications web, les sites internet, les systèmes d’informations, et travaillons sur des projets novateurs et des projets de formations, avec la volonté de savoir proposer les services informatiques nécessaires au bon fonctionnement d’une entreprise. lire la suite

Ateliers informatiques seniors à Caylus 82 160 voir bulletin d’inscription ici

Tous les 3ème jeudis de chaque mois : PAUSE CAFE pour rompre la solitude salle des associations avenue du Père Huc à partir de 14h30. Renseignements CLIIC Avertir 05 63 24 16 11

Labo ESS: lettre de Mars ” L’Economie Sociale et Solidaire tisse sa toile” cliquer ici

Manifeste pour un pacte de responsabilité sociale et citoyenne adressé au Président de la République

Depuis de trop longues années, la société française étouffe sous le poids d’un chômage de masse, à la fois en nombre de personnes concernées et en intensité. De plus en plus de nos concitoyens connaissent un chômage de longue durée, supérieur à un an. Dans une société où le travail signifie à la fois revenus, droits et statut social, cette situation est inacceptable. lire la suite

Débats autour du Pacte de responsabilité au sein de l’ESS cliquer ici

L’association Lien en Pays d’OC travaille à redéfinir l’Economie sociale et Solidaire cliquer ici

Participer au débat citoyen sur la dedéfinition de l’ESS avec le blog de l’association pour une constituante ici

Le changement de paradigme de l’éducation: le savoir est le pouvoir le plus puissant qui puisse exister

Dans cette première vidéo, d’une durée de 11.42 min,  vraiment pertinente et  brillamment illustrée, Sir Ken Robinson nous présente les principales caractéristiques de notre école formatée par la société industrielle et la manière dont celle-ci tue la créativité et la pensée divergente. A voir au moins une fois dans sa vie. cliquer ici

Cette information nous a été communiquée par votre télé créée et faite, par et pour les citoyens. cliquer ici

1621974_689384311084455_787370451_nimage3333

Les enjeux de l’accord Europe / Etats Unis ( TAFTA) : ouverture à tous les dangers alimentaires  cliquer ici

On veut un débat pour le TATFA

Le 10 Mars, des citoyennes et des citoyens se sont rendus au pied de France Télévision pour réclamer un débat démocratique et une information juste à propos du traité TAFTA. Actuellement en cours de négociations à Bruxelles, ce traité sera proposé à ratification au Parlement Européen en 2015. voir la vidéo

La peur, nouvelle arme des publicitaires

Un bon consommateur est un consommateur… effrayé, révèle une nouvelle étude de psychologie cliquer ici

La semence dans tous ces états

Ce documentaire de 19 minutes réalisé par Christophe Guyon et produit par Fotosintesia a pour objectif d’informer le grand public de la situation de la semence à l’heure actuelle et de montrer lire la suite

Tempête à l’INRA autour d’un rapport sur l’agriculture biologique cliquer ici

Les trusts agro-alimentaires sont en train d’avaler le bio cliquer ici

Stop aux subventions à la pollution cliquer ici

Le Guetteur en mission au Salon de l’agriculture

Lorsqu’il s’agit de savoir ce qu’il y a dans votre assiette, les Guetteurs sont toujours prêts à mouiller le maillot ! Cette fois, c’est en rencontrant directement les marques qu’ils sont allés à la pêche aux informations. lire la suite

1920224_3918554179812_855920644_n1660825_691515890871297_1370831001_ncliquer ici

Dans 63% des cas de non-conformité, l’eau arrive trop chargée en pesticides, en nitrates issus des apports d’engrais et de fumure animale sur les cultures et en sélénium, un composant du sous-sol naturel mais toxique apparaissant dans les cas de «surexploitation des nappes phréatiques» la suite ici

Réaction à chaud de notre Administrateur André Lefebvre présent à Dijon dans le cadre du procès d’Emmanuel Giboulot, viticulteur bio qui comparaissait ce lundi devant le tribunal de Dijon ici

Campagnes solidaires est le mensuel de la Confédération paysanne, engagé avec les paysans et les acteurs du mouvement social dans l’émergence d’autres mondes possibles. cliquer ici

Le fil paysan la newsletter de la Confédération paysanne cliquer ici

Ce que vous mangez sans le savoir Bon appétit! cliquer ici

Extraits “Solutions locales pour un désordre Global “vidéo ici

Les additifs alimentaires cliquer ici

.Manifestation à Notre- Dame des Landes: des casseurs mais aussi des tracteurs cliquer ici

Notre Dame Des Landes ” luttes contre le gaspillage capitaliste” cliquer ici

Vote blanc – Une loi à minima » dangereuse pour la Démocratie ! cliquer ici

L’affaire Buisson ou l’éloge du scandale cliquer ici

Fraude au parlement ? 60 présents 148 votes !!! voir la vidéo

J’ai un doute sur la politique ici une vidéo de Votre télé créée et faite, par et pour les citoyens.

Objet : crime contre l’humanité lettre ouverte de Clément Wittmann adressée à Monsieur le Président de la République . cliquer ici

Bienvenue sur le site de Clément Wittmann, objecteur de Croissance pacifiste.candidat à la présidentielle 2017 cliquer ici

Différences et similitudes entre les années 30 et aujourd’hui cliquer ici

Faire face au grand scandale alimentaire et son économie-gaspi soutenus depuis de longues années par nos dirigeants préoccupés à conserver leurs hauts salaires .

En développant un réseau de partenaires autour d’un projet “nourriture de la semence jusqu’au recyclage” en augmentant la sécurité alimentaire et en réduisant les coûts des déchets et les inégalités sociales.

Lien en Pays d’OC informe, propose, relie …., les défis sont nombreux, la tâche n’est pas simple, restons vigilants sur la gestion des comptes publics de la tête de la pyramide administrative à sa base, et de sa base à la tête , vous êtes invité(e)s à venir nous rejoindre. cliquer ici

sni_armes-chimiques-600x3671457626_10202546045308264_981561147_nAuto-financement coopératif de l'information responsable pour innover dans nos villages qui se meurent et s'endettent.

L’Europe a faim, comment en est-elle arrivée-là ?cliquer ici

Entre insécurité alimentaire, obésité et famine : grandir en Humanité

Ne perdez pas le fil alimentaire …..Suivez le bœuf ……

Un boeuf monstrueux modifié aux OGM ….. pour vos assiettes cliquer ici

Quel avenir pour une alimentation humaine ? Nourriture coopérative citoyenne ou malbouffe industrielle spéculative et ses scandales permanents ? cliquer ici

“Spéculer en ce qui est essentiel à la vie est un crime contre l’humanité, être logé ne doit donc être motivé que par la nécessité !” G. Ragnaud

1970647_258444601000165_1635610598_n1897990_263498887161403_1897574203_nCliquer ici


Rejoindre les groupes : Société Équitable, des outils modernes, pour un monde moderne

Site web officiel ici 
Assurance d’Existence, quand la bienveillance devient une règle d’État constitutionnelle. cliquer ici

Photos du journal Retour à l’album · Photos de L’Assurance d’Existence · Page de L’Assurance d’Existence

Rendre le pouvoir au citoyen

A la veille des scrutins du printemps, la défiance envers les élus n’a jamais été aussi massive. L’abstention, qui ne cesse de grimper au fil des éditions municipales, devrait, selon les sondeurs, atteindre des sommets les 23 et 30 mars.lire la suite

En ces temps de préparation des élections municipales, les carnets singuliers proposent une réflexion sur une possible “refondation démocratique” de la représentation municipale.

Les textes sont disponibles sur notre blog ici

Lien en Pays d’OC informe des opérations municipales vers des communes en transition

Les collectifs ATTAC, Pacte civique, Roosevelt proposent leurs questionnaires à l’intention des candidat-e-s aux élections municipales 2014 cliquer ici

La lettre d’information de Février du collectif Roosevelt cliquer ici

Vers le Pacte Civique ICI

Lien en pays d’OC participe avec les collectifs Roosevelt& Pacte Civique et le mouvement des Etats Généraux du Pouvoir Citoyen à réduire la dette publique.

logo egpc

Les Etats Généraux du Pouvoir Citoyen ont eu lieu le Samedi 18 Janvier à Toulouse, ils continuent….à vivre vers le rural.

La rencontre inter-associative de Toulouse du 18 Janvier: les Etats Généraux du Pouvoir Citoyen avait pour but
– de relier les initiatives citoyennes aux 3 dettes : sociale, écologique, financière
et de réfléchir aux moyens de sensibiliser les citoyens non encore impliqués dans la transition

Le compte-rendu ICI suite ICI

Démosphère : l’agenda toulousain militant et participatif cliquer ici

Les grands projets inutiles voire nuisibles mobilisent la Société responsable lire la suite 

Investissez dans l’autofinancement-coopératif de l’information responsable qui créera des revenus lire la suite

Lien en Pays d’OC : le lien pour un tourisme et un développement durable

Pôles Territoriaux de Coopération Economique

Coopérer dans les territoires pour faire face à la crise, innover et changer d’échelle. Les crises ont montré l’insoutenabilité d’une économie qui exacerbe les intérêts particuliers et pousse à une concurrence sans limite entre les individus, les entreprises, les territoires et les Etats. lire la suite

Qu’est ce que l’innovation sociale ?

Nicolas Chochoy, directeur de l’Institut Jean-Baptiste Godin, présente une définition de l’innovation sociale selon 4 approches : la modernisation des politiques publiques, l’entrepreneuriat social, l’entreprise sociale, l’approche institutionnaliste (changement des pratiques et des représentations). voir la vidéo

Pour des Fondations Territoriales

Mon premier doit inventer de nouvelles façons de financer et mettre en oeuvre des projets d’intérêt général dans un contexte de finances publiques contraintes. Mon second …..lire la suite

Au  XI ème Siècle , le Pays d’OC fut traversé par des pélerins de l’Europe  en marche vers Saint Jacques de Compostelle. Que cherchaient-ils , quelle histoire est gardée en mémoire par le Pays d’OC qui redevient une Terre d’accueil pour les touristes ? lire la suite

Nous vous attendons dans le Tarn & Garonne

Retrouvez ajourd’hui l’accueil du Pays d’OC par les chemins du numérique et les activités variées de son tourisme cliquer ici

dossier-agricultures-familialesLes agricultures familiales constituent la très grande majorité

des agricultures du monde, la première source d’emploi en milieu rural et le premier fournisseur de biens alimentaires. cliquer ici

Echanges paysans le film retrace l’aventure d’une rencontre, celle de paysans français et roumains ; ils échangent autour de leur métier et de leurs activités : la traite, la fabrication du fromage, les foins, les récoltes, les transformations, les soins aux brebis… Ils découvrent ou reconnaissent des gestes, un rapport familier ou différent au vivant. Ils s’étonnent aussi d’avoir en commun la PAC (Politique Agricole Commune) et ses subventions. voir le documentaire

Lien en Pays d’OC : le lien pour une Europe Fraternelle en construction, une Europe humaniste, inventive,  réduisant ses coûts de gestion et ses inégalités.

« Maillage des entreprises, des territoires et des emplois

A partir d’une production revitalisée, comment développer les territoires et les emplois ? Les entreprises dynamisent le tissu local grâce aux impôts, aux taxes destinées aux collectivités locales, mais aussi en générant de l’activité de proximité : fournisseurs, sous-traitants, logistique, services, etc. » lire la suite

Lien en Pays d’OC: gestion des informations et des alertes

L’Europe doit favoriser L’information responsable des lanceurs d’alerte et 

la gouvernance contributive avec l’apport du numérique contribuera à élaborer ce maillage des entreprises, des territoires et des emplois.

cnr-programme-et-comitimg010

Liberté de la presse : la France recule à la 39 ème place. L’horreur médiatique et l’horreur politique. L’étrange défaite de la France dans la mondialisation.  Organisation de la résistance face à la misère…de la pensée lire la suite

Faire évoluer la démocratie en France et en Europe .

Le droit d’expression et le droit de ressemer sa production sont intimement liés au germe d’une économie démocratique

Ici et ailleurs, la terre est ôtée à ceux qui en ont le plus besoin pour vivre. Les paysans sont déconsidérés. Les habitants des villes sont nourris par l’agriculture industrialisée. Les multinationales, les politiques, le FMI ont un programme de contrôle de la nourriture. Contrôler la nourriture c’est contrôler les peuples.

Laissez les peuples se débrouiller , ils l’ont toujours fait” Gandhi

La faim est un crime contre l’humanité, la faim n’est pas une fatalité: elle résulte des décisions prises par nos dirigeants lire la suite

Lien en Pays d’OC: une association de loi 1901

imagelien

voir ses statuts et la préparation de sa prochaine Assemblée Générale prévue le 31 Mai 2014 cliquer ici

La lettre de Février de l’association pour une constituante cliquer ici

chteau plein sud

Le site Lien en Pays d’OC informe : les dates des lanceurs d’alerte et des associations créatives de liens pour une démocratie alimentaire culturelle, écologique et économique  cliquer ici

Lanceurs d’alerte: espèce en voie d’apparition.

Ce n’est pas un métier, on le devient souvent par hasard. C’est une personne qui alerte pour une situation portant atteinte à l’intérêt public . Ecouter l’émission en cliquant ici

gazdeschiste_nonmerci_petition

Une fois de plus, nous aurions pu raisonnablement penser que l’affaire était close après le “tant que je serai président, il n’y aura pas d’exploitation de gaz de schiste en France” de F. Hollande, la validation par le Conseil Constitutionnel de la loi d’interdiction de la fracturation hydraulique, etc. et nous consacrer à d’autres sujets. Que Nenni ! lire la suite

Développer une démocratie créative-participative avec des groupes projets de citoyens et construire de nouvelles institutions adaptées à sortir  des pouvoirs des copinocraties , des injustices alimentaires (son délit ? Avoir vendu des tomates “hors catalogue” !…)  et des inégalités sociales.

Même Davos découvre les inégalités

même l’AFPA ( d’après la cour des comptes) gaspille les biens publics cliquer ici

Lien en Pays d’OC: des informations responsables au moindre coût pour les contribuables cliquer ici

ob_e833b6_images1450286_1398906383685578_702854767_n

sur le revenu de base ici

Lien en pays d’OC et le  guide des manifestations du Pays Midi Quercy (1er trimestre 2014) cliquer ici

dajehjhaSite du Pays Midi-Quercy cliquer ici

Le Pays Midi-Quercy dans une orientation de SCOT cliquer ici

Demandez à vous inscrire au bulletin de liaison pays.midi.quercy@info82.com

Ecoutez le Mag du Pays Midi-Quercy sur CFM radio 99.4 tous les lundis de 12h à 12h30 et rediffusion le même jour à 17h et le samedi à 18h et tenez vous au courant de nos actualités. Podcasts des émissions ici

Devenez Fan de la page Facebook : Midi-Quercy tourisme et venez partager les ‘bons plans’ de notreterritoire ! Nous vous invitons à laisser vos commentaires et à partager votre avis!

185270_106218172867603_1266464751_n dajehjha62348_424548860957759_1518526392_n
Les  villages de Pays Midi-Quercy vous invitent,  venez construire avec nous un tourisme de transition cliquer ici

Infos82sociales&agricoles revitalisation de nos villages cliquer ici

Faire revivre durablement l’économie des villages cliquer ici

Voir le compte-rendu de la rencontre des 12 et 13 Novembre 2013 à Septfonds 82 organisée par l’association Lien en pays d’OC et ses partenaires cliquer ici

Echanges de plantes, biodiversité et création de lien social dans le village cliquer ici

Associations, actrices du développement des territoires: les propositions de la CPCA et France Active

Plus de 400 personnes se sont réunies le 22 janvier dernier, au Ministère de l’Economie et des Finances, à l’invitation de la CPCA et de France Active pour une journée consacrée aux Associations, actrices du développement des territoires. La 3e édition de ce rendez-vous national était placée sous le haut patronage du Ministère de l’Economie sociale et solidaire.
La rencontre avait pour objectif de rappeler le rôle majeur joué par les associations dans les dynamiques économiques et sociales des territoires lire la suite

Lien en Pays d’OC tisse des liens dans les fractures françaises écouter l’émission radio

en adaptant l’outil numérique à une communication entre territoires: une gouvernance contributive.

Nous sommes au bout du modèle fordiste, il faut passer à un modèle contributif

Bernard Stiegler 2011

Bernard Stiegler est philosophe, théoricien de l’évolution des systèmes techniques. Il a découvert les modèles du libre de façon presque accidentelle, en tant que Directeur de l’INA.

Initiateur et président du groupe de réflexion philosophique Ars industrialis créé en 2005, il dirige également depuis avril 2006 l’Institut de recherche et d’innovation (IRI) qu’il a créé au sein du centre Georges-Pompidou.

Les modèles ouverts, contributifs et collaboratifs sont de plus en plus nombreux, la contribution s’étend à de nouveaux territoires, comment interprétez-vous cette évolution ? cliquer ici

Lien en Pays d’OC: le lien pour une fiscalité plus juste, plus redistributive qui taxe les hauts revenus,et la spéculation sur les  transactions. Réduire les inégalités: priorité à mettre en oeuvre au-delà des discours pour permettre l’investissement aux  nouvelles formes sociales, économiques et écologiques avec et pour l’être humain.  

Fiscalité: le casse-tête français: Pierre Moscovici n’a jamais foutu les pieds dans une entreprise voir la vidéo

tumblr_inline_mshzsl1ar91rx5j6d 74688_521664301200383_607922996_n

stop Tafta  cliquer ici                                     vu dans causes perdues cliquer ici

Même Davos découvre les inégalités même l’AFPA ( d’après la cour des comptes) gaspille les biens publics cliquer ici

1509970_10152115949533750_1890056058_n

STOP à la hausse de la TVA pétition ici

Lien en Pays d’OC: le lien pour croiser des chemins d’expériences et des réseaux entre institutions et associations de citoyens responsables pour le  droit à la terre, à l’agriculture paysanne, aux semences et aux ressources naturelles

Tout est possible et indispensable un exemple venant des plus démunis. Viva Favela ! Quand les démunis prennent leur destin en main est le titre d’un livre qui raconte « l’éveil d’une économie populaire », témoigne de comment au Brésil, microcrédit et monnaie locale ont permis de sauver une favela. cliquer ici

1524593_1414285072148206_409071379_npour en savoir plus cliquer ici


Lien en Pays d’OC : le lien pour favoriser des évènements ateliers sur le thème des logo egpc

Les Etats Généraux du Pouvoir Citoyen ont eu lieu le Samedi 18 Janvier à Toulouse, ils continuent….à vivre vers le rural.

La rencontre inter-associative de Toulouse du 18 Janvier: les Etats Généraux du Pouvoir Citoyen avait pour but
– de relier les initiatives citoyennes aux 3 dettes : sociale, écologique, financière
et de réfléchir aux moyens de sensibiliser les citoyens non encore impliqués dans la transition

Le compte-rendu ICI       suite ICI

Un groupe s’est constitué ce 18 Janvier pour préparer la suite…Nous avons décidé une démarche coopérative dans le Quercy-Rouergue: une région rurale à découvrir avec des Toulousains et participer ensemble à  un évènement.

L’évènement « Les Etats Généraux de la souveraineté alimentaire coopérative citoyenne » sera organisé à Septfonds-Caylus dans le Tarn&Garonne dans un esprit d’ouverture.

Il sera tourné vers des ateliers sur le thème de l’alimentation citoyenne, il sera ouvert aux relations publiques et aux  échanges pratiques entre villes et ruralités.

Des circuits de découvertes du Pays pourront s’organiser pour l’accueil des urbains,  raccourcir la dette publique par les circuits coopératifs.

Dès à présent, vous pouvez proposer des titres d’ateliers, des offres d’animation ayant une relation avec une alimentation liée à l’être humain et au respect de la terre.

Un collectif est en constitution pour accueillir cet évènement-rencontre avec : Lien en Pays d’OC, Gandhi International , Association Jade, Collectif Roosevelt 82, Collectif Pacte Civique, Association Pétanielle, Collectif Gaz de schiste 82… la liste reste ouverte … Rejoignez-nous! 

Envoyez vos propositions à

lienenpaysdoc@orange.fr,jfrf31@gmail.com,sebastien.sajas@free.fr, remi.pires@gmail.com

L’apport du numérique sera introduit pour favoriser la gouvernance contributive et l’évolution de la démocratie entre institutions publiques et associations de la Société du Pouvoir Citoyen.

Rapprocher les projets associatifs citoyens des villes et des ruralités sur la souveraineté alimentaire

” Quel aménagement Balma demain? “ lire la suite

Coopérer dans les territoires pour faire face à la crise, innover et changer d’échelle cliquer ici

Pôles territoriaux de coopération économique

Un projet de pépinières à Septfonds pour favoriser un Pôle Territorial de Coopération Economique cliquer ici

Depuis son lancement, le programme PSDR Midi-Pyrénées constitue un outil d’interface privilégié entre acteurs de la recherche et du développement régional, au service d’un développement agricole et rural plus harmonieux et durable.

155461_786836844664584_1429088082_n

Les nouvelles du PSDR ICI

Agenda des divers formations pour approfondir les itinéraires techniques de la bio en Midi-Pyrénées

Pour participer à ces formations, vous devez impérativement vous inscrire auparavant auprès des organisateurs.

Agenda des formations ici

voir  le site internet de la FRAB Midi Pyrénées pour toutes les activités de la bio en Midi-Pyrénées ICI

Les prochains rendez-vous de BIO82 cliquer ici

Posted in Uncategorized | Leave a comment

la crise ! quelle crise ?

Ne vous laissez jamais éblouir par les artifices que déploieront les “puissants” et les politiques, tous impuissants mais corrompus par l’argent facile et l’illusion du pouvoir, pour imposer leurs lois. Restez lucide, ne vous laissez pas endormir par leurs paroles enivrantes ! La peur et la haine sont des armes de mort ! Que jamais plus une guerre soit lancée dans le seul intérêt des marchands !

Posted in Uncategorized | Leave a comment

LA CRISE ? QUELLE CRISE ? Y a t’il crise quand les citoyens dépensent dans du futile et que les députés reçoivent 14.000 € par mois de salaire ? Quand la plupart des citoyens ont un portable, une voiture et vont au cinéma ? La crise rabâchée à longueur de journée par les médias et les politiques n’a pour vocation que nous faire accepter la rigueur !

La crise ? Quelle crise ?

10 novembre 2012 |  Par Robert MASCARELL

 

Ne discutez pas ! Si, à travers le monde, tous les économistes, banquiers, grands patrons,  médias et gouvernements libéraux, tous les gouvernements européens, dont le nôtre, vous disent que c’est la crise, eh ! bien c’est la crise. Un point c’est tout. Vous devez donc accepter tous les sacrifices que ces belles âmes vous demandent.

Plus je vieillis, plus j’ai la tête dure. Je n’accepte pas ce brouet quotidien.

Tout d’abord, je propose de revenir sur le concept de crise, qui nous est doctement asséné comme une évidence, jusqu’à l’indigestion. Preuves et chiffres incontestables à l’appui, puisque pris aux sources mêmes des statistiques officielles.

Pour qu’il y ait crise, il faudrait que les richesses créées et produites aujourd’hui soient moindres que celles créées et produites il y a 10, 15, 20 ou 30 ans.

Pour la commodité de ma démonstration, je vais m’en tenir aux chiffres de notre pays depuis 1980. Pourquoi 1980 ? Parce que c’est le point à partir duquel le capitalisme est arrivé à un stade d’évolution tel, depuis deux siècles, qu’il s’est mondialisé et financiarisé. Les deux premiers vecteurs de cette mondialisation et de cette financiarisation, inscrites dans les gènes du capitalisme, ont été Ronald Reagan, élu président des Etats-Unis, et Margaret Thatcher, devenue Premier ministre britannique. L’autre accélérateur de la mondialisation et de la financiarisation capitalistes a été la chute du Mur de Berlin et dans la foulée celle de l’Union soviétique.

Le principal indicateur de la richesse d’un pays est son PIB (produit intérieur brut). Le PIB représente la totalité des richesses créées et produites, chaque année, dans chaque pays. Que ces richesses soient utiles à l’intérêt général, ou futiles, ou même nuisibles à la collectivité humaine. L’autre indicateur est son patrimoine bâti (monuments historiques, immeubles), industriel (locaux professionnels) et foncier (terrains agricoles). Il y a d’autres indicateurs de richesse : la qualité des réseaux (routes, voies ferrées, électricité, eau), enfin, la situation géographique, tels que les débouchés maritimes, le tourisme. A noter qu’une grande partie des richesses provenant des autres indicateurs que le PIB, abonde ce dernier par l’activité économique induite.

Enfin, il est un autre indicateur de la richesse d’un pays, trop souvent méconnu, c’est celui du montant de l’épargne des ménages par rapport à leurs revenus disponibles. De tous les pays développés, le nôtre est nettement en tête. Fin 2011, notre taux d’épargne s’élève à 16,8 %, alors qu’il n’est que de 11 % en Allemagne, 4,7 % aux Etats-Unis, 7,4 % au Royaume-Uni,…..

Mais revenons au PIB.

En 1980, notre PIB s’est élevé, en volume, à 445 milliards d’euros. En 2011, il s’est élevé à 1 997 milliards d’euros. La multiplication des richesses créées et produites en 31 ans a donc été de plus de 4,5 fois. Bien sûr, ce dernier chiffre doit être pondéré : 1/ par le taux de l’inflation intervenu en 31 ans, 2/ par l’évolution démographique. Il y a plus d’habitants en France en 2011 qu’en 1980.

De 1980 à 2011, le taux d’inflation cumulé a été de 199,6 %, soit un triplement. Ce taux de 199,6 % est obtenu par la méthode de l’anatocisme. C’est-à-dire, qu’en partant d’une base 100 en  janvier 1980, il faut ajouter le taux de l’inflation de la première année à 100. Mettons 2 %, par exemple. A ce chiffre 102 obtenu à la fin de la première année, il faut ajouter le taux de l’inflation de l’année suivante et cumuler ce dernier taux d’inflation à la base 102 atteinte fin décembre 1980, et ainsi de suite jusqu’en 2011.

Pour ce qui est de la prise en compte de l’évolution démographique, les instituts statistiques ont la bonne idée de publier le PIB en volume, dont il est question plus haut, et le PIB par tête d’habitant. Le PIB par tête d’habitant permet de comparer son évolution d’année en année de manière plus objective.

En 1980, le PIB par tête d’habitant s’est élevé à 8,1 milliers d’euros. En 2011, il s’est élevé à 30,6 milliers d’euros. Soit une multiplication en 31 ans de 3,78. Ce chiffre est un coefficient ou indice, si on le traduit en pourcentage, cela fait une augmentation de 278 % de 1980 à 2011.

Maintenant, pondérons cette augmentation de 278 % par l’augmentation de 199,6 % du taux de l’inflation intervenue en 31 ans. Cela signifie que de 1980 à 2011, le PIB par tête d’habitant a réellement augmenté de 78,4 %.

Loin d’être en crise, notre pays a vu sa richesse croître de 78,4 % en 31 ans. Le malheur, c’est que seule la minorité des plus fortunés a profité, et même très au-delà, de l’accroissement de notre richesse.

Dorénavant, je préconise que plutôt que de parler de crise, nous parlions de crise de la répartition.

L’autre antienne des mêmes propagandistes du libéralisme, cités au début de ce texte, c’est l’énormité de la dette publique.

Comme pour la crise, je dénie qu’il y ait un problème de la dette publique, au moins pour notre pays. Jean-Luc Mélenchon l’a démontré lumineusement pendant sa campagne à la présidentielle.

Aujourd’hui, notre dette publique s’élève à 1 800 milliards d’euros. Les libéraux nous disent que notre dette publique s’élève à 90 % du PIB. Dit comme ça, la dette publique est effectivement énorme. Sauf que cette présentation est une véritable supercherie. Pire, une escroquerie intellectuelle. Notons que dans tous les pays du monde, les propagandistes du libéralisme mondialisé et financiarisé calculent le poids de la dette publique de cette manière. Il s’agit donc d’une entreprise concertée.

En évaluant le poids de la dette publique de cette manière, c’est comme si, pour un particulier, on évaluait le poids de sa dette par rapport à ses revenus d’une seule année. Prenons, par exemple, un couple qui gagne 3 000 € par mois, soit 36 000 € par an et qui achète sa maison 200 000 €, avec un apport de 50 000 €. Il lui faut donc contracter un crédit de 150 000 €, payable en 20 ans au taux fixe de 5 % et selon des mensualités fixes. Au bout de 20 ans, ce couple aura remboursé (capital + intérêts) 237 584,67 €.

Si l’on calcule le poids de la dette totale de ce couple par rapport à ses revenus d’une année, comme cela est fait pour la dette de la France, la dette de ce couple s’élève à 660 %. Un chiffre évidemment astronomique et impossible à rembourser. Alors que si on calcule le poids de la dette par rapport à 20 années de revenus et de crédit, le poids de la dette ne sera plus que de 33 %. Notre couple respire mieux. Et encore, je ne tiens pas compte qu’en 20 ans, ses revenus augmenteront probablement, allégeant ainsi le poids de sa dette.

Il est admis par tous les économistes que la dette publique de la France est remboursée en 7 ans et un mois. En 7 ans et un mois notre pays aura créé et produit environ quatorze mille milliards d’euros (7 PIB).

Si donc on évalue le poids de la dette publique de notre pays, comme le font les sociétés de crédit pour les particuliers et pour les entreprises, le poids de notre dette publique n’est plus que de 12,7 % et non plus de 90 %. C’est-à-dire que notre dette publique n’a rien de démesurée. Je dirais même qu’elle est dérisoire.

Cette façon des propagandistes du libéralisme de présenter et commenter les chiffres de l’économie est la même dans le monde entier. Il s’agit donc d’une entreprise concertée et délibérée. Son seul but est de faire admettre aux peuples qu’ils doivent accepter des sacrifices et de perdre des droits au nom de la compétitivité, faussée par la concurrence déloyale.

Mais il y a mieux. Les dévots du libéralisme n’ont d’yeux que pour la dette publique. Ils oublient délibérément la dette privée (celle des ménages et des entreprises). Et pourtant, la seule manière de comparer les économies, c’est de comparer l’endettement total : dette publique + dette privée. En effet, les économies de chaque pays sont structurées différemment. En France, le secteur public est plus fort qu’aux Etats-Unis, par exemple. Ainsi, en France, étudier et se soigner coûte beaucoup moins cher aux familles qu’aux Etats-Unis. Dans ce pays, paradis capitaliste pour ses partisans, les étudiants contractent des crédits énormes pour pouvoir poursuivre leurs études. Idem pour la santé et pour bien d’autres domaines. Alors qu’en France, l’Etat, les collectivités locales et la Sécurité Sociale contribuent grandement à ces dépenses.

Comparons maintenant la dette totale des pays industrialisés. Hormis l’Allemagne, l’endettement total de la France, en pourcentage du PIB 2011, est le plus faible. 210 % en France, contre 230 % pour la zone Euro, 240 % pour les Etats-Unis, 260 % pour la Grande-Bretagne et l’Espagne, 360 % pour le Japon,….

Certains se disent, peut-être, mais si la France est plus riche qu’en 1980 et que sa dette n’est pas très élevée, c’est donc qu’en réalité le capitalisme ça marche bien. Eh bien non, en dépit de cela le capitalisme est réellement en crise en France comme dans le monde entier, y compris au paradis allemand. Mais pourquoi donc ?

Pour la raison principale suivante : le capitalisme fonctionne selon la double logique de la concentration capitaliste (les plus grandes entreprises mangent les plus petites dans un mouvement incessant et inéluctable) et de l’accumulation capitalistique.

La concentration capitaliste a fait sentir sa logique dès l’avènement du capitalisme industriel, au milieu du 19ème siècle. Ses effets sont évidemment de plus en plus spectaculaires aujourd’hui. Mais, bon an mal an, cette concentration ne fait pas entrave au bon fonctionnement du capitalisme. Elle constitue un drame pour les salariés des entreprises dévorées par plus grosses qu’elles, d’autant plus quand elle est accompagnée d’une délocalisation. Mais d’un point de vue strictement capitaliste ce n’est pas un sujet de crise. D’ailleurs, très souvent, les actions d’une entreprise montent à la bourse après qu’elle ait annoncé un plan de licenciements.

En revanche, l’accumulation des capitaux constitue un vrai péril pour le système capitaliste.

Ses effets ont mis beaucoup plus de temps à se faire sentir, mais ils sont inscrits dans les gènes du capitalisme. Dans un autre article, où j’invitais à lire ou relire Marx, je reprenais «la formule générale du capital » (tome I de « Le Capital »), où Marx démontrait qu’à son dernier stade d’évolution, le capitalisme verrait une domination sans partage de l’argent (économie virtuelle) par rapport à la production industrielle (économie réelle), tout cela au terme d’une lente concentration industrielle et d’une encore plus lente accumulation des capitaux.

La thèse de Marx se vérifie totalement aujourd’hui.

L’acte de naissance de cette phase de l’évolution du capitalisme remonte à août 1971, quand Richard Nixon, alors président des Etats-Unis, a mis fin à la convertibilité du dollar en or, battant en brèche les accords de Bretton Woods signés en juillet 1944. Très vite les Etats-Unis ont inondé le monde de dollars. La valeur des dollars circulant à travers le monde a de très loin dépassé la valeur de la production américaine. Les pays détenteurs de ces dollars de pacotille, non gagés sur des valeurs réelles, sont du même coup asservis aux Etats-Unis.

La mondialisation financière du libéralisme est tout entière dans cette mécanique infernale. Margaret Thatcher, dès 1979, et Ronald Reagan, en 1981, ont parachevé l’ouvrage, suivis comme des caniches par les autres dirigeants occidentaux.

Aujourd’hui, les capitaux ne cessent de s’accumuler, au point que la masse des capitaux circulant à la vitesse de la lumière à travers le monde dépasse de très loin la valeur des biens produits par le travail humain. L’économie virtuelle a pris le pas sur l’économie réelle. Il est plus rentable pour un capitaliste de spéculer en bourse que d’investir dans la production. Le monde est transformé en casino.

Seulement, ce jeu est porteur de risques mortels pour le capitalisme et plus encore pour les peuples. Des bulles financières énormes se sont constituées. Elles éclatent inéluctablement. Quand c’est le cas, elles sont incontrôlables, même par les capitalistes qui les ont créées. Le monde va tel un bateau ivre.

Voilà où nous en sommes. Seul un sursaut des peuples peut mettre fin à cet engrenage funeste. Rien n’est possible dans le cadre du système capitaliste.

La constitution de banques de dépôts séparées des banques d’affaires n’est qu’un leurre, de même que la taxation des transactions financières, d’autant plus au niveau d’un pays et même de l’Europe.

Seule une action vigoureuse contre l’accumulation des capitaux à des fins spéculatives peut être efficace. Sachons qu’avant 1885, la spéculation financière était interdite. Mais là, c’est s’attaquer au cœur même du capitalisme.

La difficulté c’est de lui substituer un autre système politique et économique. Il ne faut pas se cacher que l’échec retentissant du communisme à la mode soviétique constitue, pour les peuples pourtant victimes du capitalisme, un obstacle à leur volonté d’en finir avec ce système. Ils ont peur du vide.

Reste que le capitalisme va précipiter inexorablement les peuples vers la catastrophe. Il faudra bien qu’un système fondé sur la priorité absolue donnée à l’intérêt général prenne le pas sur le droit de propriété, sur l’individualisme, pire sur l’égoïsme, sur les calculs à court terme. Sinon, c’est le genre humain qui se mettra en danger.

Le 9 novembre 2012
Robert Mascarell
croit plus à l’existence, prouvable, de la lutte des classes
qu’à celle, improuvable, de dieu

Posted in Uncategorized | Leave a comment